Littérature poésie arts plastiques ateliers d'écriture

Poésie

Image

DANS L’ABBATIALE DE BOSCODON

C’était le 2 avril à l’abbaye de Boscodon. Avec des ponctuations sonores d‘Eric Caligaris et son phonopovera (Drap, torchon, balai-brosse, lave-pont, vitre et lave-vitre, chiffon, bassine, seau…). Merci à la communauté et à l’Association des amis de Boscodon.

B05.jpg

Laver par terre
comme dans une publicité
où les parfums traverseraient l’écran
une danse entre soi et l’idée que l’on se fait
du propre
un pas de deux une enjambée des petits pas
que le seau accompagne
passage d’une pièce à l’autre
territoires
d’un visage à un souvenir
un geste mal contrôlé et on chavire
avec les reliques
et parfois se cognant à un meuble
toucher terre
c’est quelqu’un qui se rappelle
avec un cheveu

on avait tout oublié
dans la valse de la serpillière
sans savoir que ce qu’on ramasse
dans le fond brun de l’eau
tremble

B04.jpg

Changer les draps

 

aplats de blancs ou de couleurs
Poliakoff De Staël Debré claquent au vent
voiles tendues pour le corps en voyages

la housse va comme un gant
le lin a rejoint ma grand-mère
tout chiffonné

à terre
la masse à laver
se fait oublier presque
s’enroule sur elle-même
le chat s’y love
et moi avec
et toi tu fais quoi

B02.jpg

La lessive

 

j’ai connu la lessiveuse sur la terrasse
pour le bain du mercredi au soleil
les bouillonnements au grand air sur le feu
les cloques le trouble du savon de Marseille
l’odeur du linge au bord de rendre l’âme
tout annonçait les claques dans le large des draps
l’étendoir trop haut pour nos épingles à linge
les parties de cache-cache

dans la machine elle blanche
on aime le tambour aux allures de ventre
qu’on préfère remplir
bourrer même
on tourne en rond
on se secoue avec le compte à rebours
le rinçage en secret l’essorage en relais

une pauvre chose mouillée
tient dans le creux de la main
on étire la boule cabossée
mieux
on la détend sans la déchirer
comme un pardon
B01.jpg

Vider la corbeille d’un Mac

 

souris blanche
clic clic
ouvrir
chez soi
assis
sans odeur
ça glisse
poubelle virtuelle
propre
icône lisse
écran
ce qu’elle contient
on ne sait plus
on n’a jamais su
un clic
vider
un son aphone
comme un baissé de rideau
quitter
fermer
éteindre

B03.jpg

K.Otidiennes, Triages anthologie 2010, éditions Tarabuste


POESIE / PERFORMANCE 2014 Villa Arson

DSCN5189 DSCN5191

Voir sur youtube la lecture / performance twirling baton avec la Compagnie B.A.L, septembre 2014, deux  extraits :

Lecture Poésie / performance Villa Arson Nice 2014 (Première partie)

Lecture Poésie / performance Villa Arson Nice 2014 (final)

La veille, répétition :
IMG_3806IMG_3807



SCÈNES DE MÉNAGE

IMG_0016 IMG_0019 IMG_0020

 

 


ENTENDRE UN PEU DE « TRAC »

trac_595

 

Pour écouter 3 poèmes, dits par Maëlys Ricordeau cliquer sur :

Printemps des Poètes: Sophie Braganti – Littérature – France Culture
et sur le bouton rouge…
http://www.franceculture.fr/emission-poeme-du-jour-avec-la-comedie-francaise-printemps-des-poetes-sophie-braganti-2012-03-08

 


 

 

Idem pour un poème dans l’émission Pas la peine de crier, dit par Marie Richeux au début :

Au château, Mesdames ! – Arts & Spectacles – France Culture
http://www.franceculture.fr/emission-pas-la-peine-de-crier-au-chateau-mesdames-2012-05-03

 


 

 

TRAC, Sophie Braganti
Éditions Gros Textes
ISBN : 978-2-35082-178-8
7€