Littérature poésie arts plastiques ateliers d'écriture

Archives de avril, 2016

LECTURE/RENCONTRE DIGNE-LES-BAINS

20160318_sb_volcans_01.jpg

Affiche Braganti Sophie (1)

LIBRAIRIE LA RUELLE

VENDREDI 22 AVRIL à 19 H

Je lirai des textes, poèmes aux éditions Gros textes et des inédits

 

bbetes_tap.jpg

 


BEN EXPOSE LANNEAU CHEZ EVA VAUTIER

Exposition au premier étage, l’invité de Ben : Patrick Lanneau

Vernissage vendredi 22 avril avec Les visiteurs du soir.

f111f2b6d17d51cb32ba2fca421e88ea93418386.jpeg

http://d19cgyi5s8w5eh.cloudfront.net/eml/L2NT64lpRyeu9pdf8abXXw?e=braganti.sophie%40orange.fr&a=3-Izlwv8S1qki67SyMcRnw&f=&t=1

Dans sa peinture polychrome qui s’inscrit dans le temps et la durée, le paysage n’est pas la nature mais une nature. Toniques les énergies se fondent dans une peinture sans matière, car la matière est cette alchimie des lumières qui dessinent des plans perturbants, des assises instables. La force de Lanneau, homme et peinture, sa grande force, sa marche sans emphase, ni lyrisme, c’est la grâce. Il peint la grâce. Il peint le poids d’atteindre au bout de 50 années de recherches et de pratiques incessantes, cette petite lumière de l’oeil et du regard qui rend légère, la longue route et ses tourments.

Rien ne l’aura détourné de son essence, sens propre et figuré, si solitaire, si personnelle, jusqu’à disparaître, faire disparaître dans la peinture, la figure de l’humain. L’humain s’efface dans le geste, la trace qui proposent un nouvel espace mental. Faire ordre du désordre.

Tout glisse sur elle dans les papiers, toiles, bois, vidéos ; les modes, les dictats et les concepts d’école. Et nous voilà comme ces bois flottés qui redécouvrent l’air. Le goût de l’air. La forme de l’air. Ses saveurs.