Littérature poésie arts plastiques ateliers d'écriture

LAURENT CHABOT PEINTRE

100_7491
Cela fait plusieurs décennies que son sang est jaune. De temps en temps il bataille avec du rouge mais le jaune l’emporte. Nous emporte. Une fureur. Une folie. Une obsession. Quelque chose de fort qui va au-delà du paysage rural ou urbain. Pas la peine de me citer Van Gogh and co. Trop facile. Laurent Chabot interroge et ouvre le champ, les champs à la lumière. Le soleil c’est vivre mais on s’y brûle. On y laisse la peau. Comme à la lucidité dirait Char ( « La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil »), Char qui n’est pas mon poète préféré.

Phébus, Icare et des histoires de réchauffements. La toile comme une glace. On n’y a jamais aussi bien vu qu’une fois ébloui. On ne s’y voit qu’avec des lunettes.

http://www.laurentchabot.com/

A l’atelier de la Sernam (Pantin)

2015-06-14 19.20.07

100_7356

 

2015-06-14 18.03.32

2015-06-14 17.50.40

100B7570

100B7540

100_7392

 

2015-06-14 17.57.33

 

2015-06-14 18.06.10

100B7760

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s